Roller Passion, les randos roller sur voies vertes - Ouvertes à tous

Prochaine sortie roller dimanche 19 juillet sur la Via-Rhôna

Entretenir ses rollers

Il est important d’entretenir son matériel régulièrement afin d’éviter toute mauvaise surprise lors de l’utilisation de celui-ci. On ne vous récitera pas le fameux adage « qui veut aller loin ménage sa monture ».

La règle première est d’aérer ses patins :
après chaque utilisation en les sortant du sac et en les faisant sécher la bottine ouverte au maximum. Sinon ils vont vite sentir “pas très bon”.

La seconde règle :
Passez un coup de chiffon pour enlever les différentes saletés qui ont pu se déposer sur les platines ou la bottine et séchez-les au sèche-cheveux s’ils sont humides.

Outillage pour l’entretien :
Pour le démontage des roues, roulements et freins, prévoyez une ou deux clés (Allen ou BTR) de 4 mm ou Torx. Il convient de prévoir une aiguille pour déclipser les roulements si nécessaire.
Pour nettoyer les roulements, nous préconisons de l’essence ou un dégraissant puissant (attention à la gomme).
Pensez à regraisser avec de la graisse “spécial roller” (magasin de sport) ou une graisse haute performance d’atelier type WD40 par exemple (attention pas de graisse épaisse, ni d’huile ménagère)
Alors autant vous prévenir, ça sent mauvais et on se salit les doigts, mais ça roule tellement mieux après !

Régulièrement, il faut « permuter » ses roues, sinon elles vont s’user de manière inégale entraînant une usure plus rapide et surtout devenant plus instables. Ce qui va vite être cause de défauts de position.
Démonter les roues une par une en les « tournant » d’un roller sur l’autre !
Lorsque les roues seront trop usées et devenues trop petites, il faudra penser à les changer.